La projection du mental

Les 7 étapes à suivre pour clarifier vos objectifs de vie – Vos résolutions pour la nouvelle année.


La projection du mental est l’un de mes sujets de prédilection en psychologie orientale. Je partage de nombreux conseils pour savoir comment le faire dans mes cours de yoga et avec mes patients à la fin de chaque année. C’est un concept qui fonctionne très simplement dans la philosophie du yoga: “Tout ce que vous pensez va se réaliser.”

Certaines personnes ont des convictions quant à leur capacité à atteindre des objectifs liés aux peurs de l’ego et que le mental répète sans cesse. Et sachant que l’un de mes objectifs en tant que thérapeute est de les aider à reprendre le contrôle de leur vie en se connaissant eux-mêmes, l’entraînement de la projection du mental s’avère être un élément clé de la thérapie.

Les gens parviennent à contrôler leur destin, ce qui est très positif. Et dans le yoga, on apprend à contrôler nos émotions, nos réactions, notre anxiété, notre douleur, puis nous réalisons que nous pouvons aussi «prévenir» ou «intervenir sur» des circonstances qui affectent notre vie en général.

La projection mentale est un travail qui implique de la discipline et de la persévérance. Il est très facile d’oublier que nous cherchons un objectif précis, car nous travaillons immédiatement sur quelque chose qui n’a rien à voir avec cela ou nous sommes confus parce que nous ne nous laissons emporter que par nos insécurités ou par ce que nous voulons et non par ce dont nous avons besoin.

On peut dire que lorsque nous connaissons le fonctionnement de notre mental (son langage, ses jeux), il est mis à notre service. La combinaison de l’écriture et de la pratique du yoga est essentielle pour atteindre cet objectif: concentration et projet. Je partage ici quelques exercices que vous pourrez mettre en pratique d’ici la fin de l’année.

1. Videz-vous dans l’exercice d’écriture

Depuis que j’ai commencé à pratiquer le yoga, à l’âge de 20 ans, je me suis consacrée à écrire des agendas contenant des messages d’encouragement et de motivation. Dans mon exercice d’écriture, l’objectif était de “me vider” de désirs, d’émotions, de pensées qui ne correspondaient pas à ce dont j’avais besoin pour ma vie. Et c’est l’une des premières étapes à suivre pour démarrer un travail de projection. Passez 15 minutes de votre journée à écrire tout ce que vous pouvez penser et répétez-le pendant 7 jours.

2. Écrivez les objectifs déjà atteints

Ensuite, lorsque nous avons déjà écrit une série d’idées que nous connaissons très bien, qui parlent de ce qui “nous dérange”, lorsque le mental s’est éclairci un peu, nous sommes libres de commencer à écrire sur tout ce qui est bon et précis, comme nous le voyons dans notre réalité. Vous pouvez être reconnaissant et remercier pour tout ce que vous avez, ce que vous êtes, ici et maintenant. Vous pouvez même remercier les mauvais moments qui vous ont donné de grandes leçons pour grandir. Vous pouvez inclure une liste des rêves réalisés cette année ou même aujourd’hui et également créer une nouvelle liste exprimant tout ce que vous voulez réaliser. Continuez encore 7 jours. Cela vous amène à la prochaine étape.

3. Exprimez vos objectifs pour l’avenir

Lorsque notre mental n’est pas clair, il est difficile d’exprimer ce que vous voulez vraiment ou ce dont vous avez vraiment besoin. Lorsque vous commencez cet exercice, je recommande de ne pas avoir peur d’être ambitieux, égoïste ou matérialiste. C’est encore une étape au cours de laquelle nous déboguons nos idées. Ce que nous disons dans la liste ne va pas se réaliser encore. Par conséquent, cela ne peut être fait une fois pour toutes. La liste peut être très longue. N’arrêtez pas d’écrire. Concentrez-vous sur ce que vous voulez ou ce dont vous avez besoin dans votre vie professionnelle, matérielle et psychologique ou spirituelle. Prenez 3 jours pour faire cet exercice.

4. Différenciez ce dont vous avez vraiment besoin de ce que vous voulez banalement

Parfois, nos désirs sont le produit d’objectifs établis par la société ou de comparaisons que nous faisons avec les gens qui nous entourent. Vouloir avoir ce que le voisin a n’est pas mauvais, mais la question est de savoir si vous en avez vraiment besoin. Les besoins viennent de notre côté humain. Les désirs viennent de l’ego. Ici, vous pouvez commencer à comprendre votre fonctionnement psychologique et à savoir que vous apprenez à vous connaître plus en profondeur. Prenez 3 jours pour analyser cela.

5. Définir les temps

Nous voulons tout faire et avoir dans la vie mais on ne croit pas avoir le pouvoir d’obtenir quoi que ce soit. Et nous ne pouvons pas tout faire en un instant. Les objectifs doivent être mesurés en fonction de notre capacité à atteindre. Nous devons définir des objectifs à court, moyen et long terme. Comme par exemple, “je veux comprendre pourquoi je suis comme ça”, il s’agit d’un travail personnel qui peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années. L’affirmation “Je ralentis ma façon de faire les choses” est très différente de “J’achète un nouvel ordinateur”. Ne désespérez pas, je sais que cela peut être accablant. Sachez simplement que certaines choses peuvent prendre plus de temps que d’autres et que vous devez vous organiser à l’avance pour atteindre chacun de ces objectifs. C’est un exercice rapide, mais la rédaction d’un plan logistique peut prendre plus de temps. Ne soyez pas pessimiste, tout est possible! Donnez-lui environ 5 jours pour que l’exercice soit clair.

6. Dis-le clairement

Ce que vous voulez ou avez besoin pour votre développement professionnel, matériel ou personnel est très important et ne doit pas être réservé au moment de la rédaction de ce document. L’important ici est de bien savoir l’écrire. Cet exercice prend un peu de temps car il s’agit de reformuler ce que vous avez écrit avec un langage plus précis et optimiste. Nous devons éviter les redondances et réécrire vos vrais besoins. Réécrivez votre liste précédente sur une nouvelle page ou dans un cahier “spécial” dans lequel vous aurez toujours vos nouvelles résolutions mentales écrites précieusement.

7. Lisez votre liste tous les jours: Projetez-vous chaque jour.

Une fois que vous aurez peaufiné votre liste de souhaits et de besoins, il vous sera plus facile de savoir où vous devez aller et ce que vous devriez travailler personnellement pour atteindre vos objectifs. C’est ce qu’on appelle la projection mentale.

Le mental est maintenant à votre service et n’a plus le pouvoir de vous dire que vous n’avez pas le temps ou que vous ne pouvez pas réaliser ce que vous vous proposez de faire.

D’où l’importance de porter votre agenda avec vous et de lire dans le bus, pendant votre temps libre ou avant de vous coucher tous les jours.

Si vous maintenez une pratique méditative quotidienne, ce que vous dites aura plus de pouvoir et d’énergie.

Rappelez-vous que c’est un travail de discipline, comme le yoga sur tapis : Quelque chose de quotidien pour le reste de votre vie.

Qu’est-ce que le yoga?

Mona Villacres Yoga ©

Le yoga comme science de la connaissance de soi

“Le terme (connote) une pratique de l’esprit et de l’âme pour se réaliser ou se connaître.”

Mona Villacres Yoga ©

Yoga dans l’Antiquité

Le mot YOGA a une large application depuis sa signification en sanscrit. Vous pouvez faire référence à “union”, “groupe”, “ajouter” ou “conjonction”. (1) Tout au long de l’histoire des écrits sacrés indiens, le terme yoga était déjà utilisé pour désigner une pratique du mental et de l’âme visant à la réalisation de soi ou à la connaissance de soi.

Le concept du yoga a également été utilisé pour désigner un devoir profond ou une mission dans la vie d’une personne, une mission de développement personnel ou une mission spirituelle (contraire à un sens religieux).

Dans ce sens, le yoga est une discipline qui essaie de ralentir les fluctuations du mental, c’est-à-dire la vitesse à laquelle les pensées apparaissent dans la tête des gens. (2) On pense que le terme a été utilisé dans ce sens déjà pour le deuxième millénaire avant notre ère.

À partir de cette introduction du yoga en tant que discipline, il est considéré que son concept faisait désormais partie d’une série de branches philosophiques indiennes qui commençaient à se développer à l’époque.

Et oui, le yoga est l’une des six anciennes philosophies de l’Inde et on pense que ses préceptes se sont développés simultanément dans différentes écoles (Yoga Darsana, Samkhya, Ishvara Krishna, etc.).

Le yoga devient un système de connaissances représentant la plus ancienne méthode de développement physique et spirituel où la nature (prakriti) diffère du “soi“, à savoir de l’anglais “SELF” (purusha).

À partir du concept du Self, devenir “un” ou “être ensemble“, «l’unité» n’est possible que lorsque nous arrivons à différencier la matière du Self grâce à la pratique quotidienne. La discipline nous permet de sortir de l’ignorance quant à notre véritable identité.

Un concept plus avant-gardiste et académique

Les érudits modernes ont défini le yoga comme la science classique de l’Inde qui concerne le voyage de l’âme et le processus d’individuation de la personne – c’est à dire que la “personne” devient un “individu”. L’existence d’un individu est considérée comme finie, mais en atteignant la conscience de soi, de l’âme ou du Divin, on peut comprendre de manière limitée ou expérimenter un peu, le sens de l’infini.

Comme toutes les sciences, le yoga repose sur certains principes de base tirés du raisonnement et des conclusions logiques. C’est ainsi que Patanjali et Sri Aurobindo ont travaillé la définition du yoga, par exemple. Pour eux, la science du yoga englobe tous les types de problèmes liés à la condition humaine (santé, relations sociales, économiques, interpersonnelles, etc.).

Aucune autre science ne peut rivaliser avec la philosophie du yoga en termes de qualité, de contenu et de processus méthodique. Sur le plan qualitatif, il est possible de dire que la confirmation de son effet sur un niveau physique et mental (avec la pratique des postures, le service, la respiration, l’analyse et l’introspection et la méditation) fait partie d’un processus expérimental et expérientiell’individu réalise son bien-être et sa clarté mentale.

Sur un plan quantitatif, il est possible de confirmer aujourd’hui, avec un grand nombre d’articles académiques publiés, que sa pratique est utile pour prévenir et traiter les pathologies physiques et mentales dans différentes populations.

Au cours de la dernière décennie, des centaines de chercheurs ont réussi à prouver que les paramètres vitaux (pression artérielle, fréquence cardiaque, qualité du sommeil et réaction à la fatigue) ont pu être équilibrés et améliorés grâce à une pratique quotidienne et disciplinée (3).

Le yoga tente d’unir les aspects internes divisés et dualistes d’un individu, mais tente également d’unir des groupes humains afin de vivre en harmonie.

Qu’est-ce que le yoga peut faire pour vous?

En bref, le terme yoga représente une philosophie qui fournit des centaines des enseignements pour améliorer votre qualité de vie intérieure et extérieure et votre relation avec les autres. C’est une méthode de psychologie pratique qui consiste à savoir qui vous êtes, quel est votre potentiel (ou votre force intérieure) et quelle est votre mission dans la vie.

En le pratiquant, vous pouvez changer la perception de votre réalité intérieure et extérieure, vous allez désapprendre des habitudes destructrices et déroutantes qui ne disent rien de votre véritable identité.

Le yoga libère les gens, le yoga montre que l’amour peut être ressenti depuis le centre de nos cœurs. Le yoga vous aidera à sortir de la dualité en vous donnant force, vitalité et paix intérieure.

(1) Feuerstein, G., The Shambala Encyclopedia of Yoga, US, 1997
(2) Saraswati, S.; Four Chapters of Freedom, Yoga Publications Trust, India, 2008
(3) Villacres, M., Yoga for depression, SVYASA, India, 2012

Psychologie Clinique

Mona Villacrés

Psychologue Clinicienne

(No. ADELI: 31 93 2152 7)

Suivi psychologique et clinique avec un approach humaniste et cognitive. Spécialisée en psychologie profond de Carl G. Jung et Thérapies Comportementales Cognitives avec une base ethic solide de la psychanalyse freudienne et lacanienne.

Adolescents-adultes; psychothérapie individuelle-couple-familiale; stress-anxiété-dépression-dépendance, symptômes psychosomatiques (maladies due au stress de travail, familial, émotionnel,  etc).

Consultation sur RDV uniquement: : +33 (0) 7 52 63 94 92

Centre Ville: Rue de Bayard, 31000 Toulouse. M. Jeanne d’Arc – Capitol

 Nord-est de Toulouse: 11 Chemin du Sablet, 31240 L’Union

Politique d’annulation:

Pour annuler votre rendez-vous, faites un préavis téléphonique de 48 heures (pas par SMS), cas contraire vous devrez payer le prix de la session.

Les séances pre payées ne seront pas remboursés.

La respiration, l’observation et les habitudes

 

Meditation_www.monavillacres.com_allrightsreserved

La respiration et l’observation au service du changement des habitudes

Retrouvez votre potentiel pour devenir ce que vous êtes en faisant resurgir l’essence de votre âme.

La respiration consciente vous aide à découvrir votre CENTRE et à reconnaître votre identité véritable. Elle vous offrira une sensation de légèreté, de jovialité et de générosité dans la vie que votre âme reconnaîtra. En développant la respiration consciente vous apprendrez à observer votre réalité de manière intégrale.

Ainsi, cette observation devient un outil précieux dont il faut user quand vous perdez le contrôle de vos émotions, de vos pensées et de votre comportement. Par exemple, vous est-il déjà arrivé, face à un incident banal, de perdre la patience, crier, pleurer alors que la situation ne le méritait pas ? Donc, vous commencez à penser très vite, vous construisez le pire scénario, vous pensez que votre situation est désespérée, et votre respiration n’est pas forcément accélérée mais vous n’y prêtez pas attention. En yoga on dit que c’est « The Monkey Mind » qui vous parle, (« la singerie du mental » –traduction littérale du français). Cela est une manie de la pensée. Il est temps de la reconnaître.

J’avais déjà parlé de certaines situations dans ma newsletter antérieure où le « Monkey Mind » parle : quand vous ne trouvez pas de place de parking, quand vous êtes coincé dans une longue file d’attente, quand vous avez faim, quand vous n’êtes pas aimé, quand vous ne trouvez de travail, quand vous n’avez pas la promotion méritée, etc. Ces pensées qui apparaissent pendant ces situations ont une connexion avec votre comportement.

C’est à dire que ces situations inquiétantes (le travail, les bouchons, l’argent, la nourriture, les gens), créent premièrement des émotions qui sont tout de suite traitées par la raison en les transformant en pensées (ex. situation = rupture de couple, émotion = peur d’être seul(e) toute la vie, Pensées : Monkey Mind qui dit «personne ne t’aime, tu resteras toujours tout(e) seul(e), tu es moche, tu ne vaux rien … ».

Les sujets agissent ou réagissent selon ces pensées. Cela est une habitude normale. Le problème commence quand ces habitudes deviennent répétitives et fausses. Si cela est le cas, les sujets ressentent anxiété et stress. Enfin, vous devez savoir que vous pouvez changer ces habitudes en les observant car vous pouvez écouter aussi la voix de votre âme, la voix de votre CENTRE.

Cliquez ici pour essayer mon exercice de 3 minutes d’auto observation.

Utilisez le code envoyé dans la newsletter. Si vous ne l’avez pas, inscrivez-vous ici.

Namaste,

Mona

En Quête D’un Nouvel Horizon?

All rights reserved (R), www.monavillacres.com

All rights reserved (R), www.monavillacres.com
All rights reserved (R), www.monavillacres.com

En Quête D’un Nouvel Horizon Pour Mieux Percevoir Sa Vie ?

Essayez mes techniques de respiration et plongez dans un moment de conscience et de présence.

Avez-vous la sensation d’être submergé par les multiples situations stressantes de la rentrée ?

Avez-vous du mal à accomplir votre rôle dans la vie en restant positif et enthousiaste tout au long de la journée?

Vous arrive-t-il de vous sentir limités, frustrés et désorientés au point de fondre en larmes ou piquer des crises de colère?

C’est qu’il est temps pour vous de songer à découvrir et connaître cette partie de vous même que je nomme “LE CENTRE”.

LE CENTRE est l’instance intérieure qui vous permet d’être authentique (soi même) sans masques, sans culpabilités, sans susceptibilités.

Devenir conscient de votre CENTRE nécessite un travail de fond :

D’abord, reconnaître et accepter les BLOCAGES qui vous empêchent d’être créatif dans la gestion des situations stressantes.

À mon avis, l’un de ces blocages est la PEUR. Le sage Patanjali affirme que les êtres humains ont « PEUR DE LA MORT »* dans certaines situations:

Ne pas trouver une place de parking, être coincé dans une longue file d’attente, avoir faim et ne pas trouver ce qu’on aime manger, ne pas être aimé, ne pas trouver de travail, ne pas avoir la promotion méritée, ne pas apprécier son cadre de vie, etc. Pour cela, vous vous sentez anxieux, anéantis, vous avez cette impression de MOURIR, c’est insupportable !

Devenir conscient de son CENTRE vous permet de vous dire: « STOP! Observe le moment présent, respire ! Tout ira bien !». Ceci favorise la manière créative de percevoir tout à travers un nouvel horizon.

Je vous offre ici un exercice de respiration simple pour affronter cette PEUR en revenant vers votre CENTRE. Cliquez ici pour y accéder gratuitement.

Utilisez le code envoyez dans le newsletter. Si vous ne l’avez pas, inscrivez-vous ici.

*Satyananda, S. S. (1976). Four chapters of freedom. Bihar, Munger, India: Yoga Publictions Trust.